samedi 9 septembre 

Coudre l'espace, sortie de résidence dans la rue, à Urau, Haute Garonne.






les jours d'avant : lundi 4 septembre, mardi, mercredi 6, jeudi 7, vendredi, 


poser, couper, écarter, essayer, tracer, nouer, rapprocher, faufiler, filer, coudre









Petit retour en arrière :

Coudre l'espace prend sa source à l'océan, en 2015, à l'occasion d'un concert unique de machines à coudre donné par le Kitchen Band, dans les dunes.

Nous étions là pour le tournage du clip "Attendre l'océan"; si vous cliquez sur l'image ci-dessous vous entendrez le morceau.



Avant le tournage, il y avait eu le casting, une danseuse et un circassien; la conception et la fabrication des costumes, les essais, les répétitions, l'écriture du texte, un début de story board.


Fameux week end !

De là de superbes photos et images vidéos. Puis l'envie s'est estompée. Chacun est retourné à ses moutons.




L'année suivante, à l'occasion d'un stage donné par la belle Marzia, La scène est le lieu de l'inconscient, une nouvelle équipe s'est formée, nouvel élan. La vidéo ci-dessous en donne un aperçu.




Il est des temps qui ne s'achèvent pas; sans trop savoir pourquoi ceux ci se sont mêlés.


Quelques semaines après le stage nous décidions de nous revoir. Le LABO nait en début d'année avec l'idée de ne rien décider dans l'immédiat, de laisser venir.



Il y avait dans l'air, le rituel, la partitura, ces gestes répétés, épurés venus du quotidien et de nos souvenirs; dans l'air aussi l'océan, les machines à coudre, le sable, les photos, une vidéo à moitié montée.

Puis Gilles a proposé Lourde. Et c'est comme cela que les choses se sont mêlées.
.
Voilà ! 




Coudre l'espace, peut-être une histoire, peut-être l'explication d'un assemblage, peut-être la mise à jour d'un processus, peut-être l'évidence qu'en toutes choses, une part échappe sans disparaître; une résurgence.

Nous avons tiré les photos sur bâches. Elles sont à Lourde et à Arbas; puis à Arbas et à Lourde. A Lourde nous avons parcouru les prés; promené le linge; dressé les étendards; continué de filer.











La vidéo n'est pas finie, les masques sont apparus; doit on donner une raison à tout ?



Ci-dessous la proposition.

A suivre, ailleurs, à Urau.